9 secrets pour compenser son empreinte carbone grâce au voyage éco-responsable

Avant de parler voyage éco-responsable, connaissez-vous le principe de la compensation carbone ? Il est très simple : il suffit de calculer la quantité de CO2 émise lors de ses déplacements (voiture, avion, train…). Puis de verser en contrepartie une somme d’argent destinée à financer des projets écologiques. 

Pour la calculer, vous avez différents simulateurs sur des sites spécialisés comme le site de l’ADEME (Agence de la transition écologique). Mais aussi l’éco-calculateur du gouvernement, le site de la Fondation Good Planet créée par Yann Arthus-Bertrand ou encore le site Nos gestes climat

Voyage éco-responsable

 L’idée de la compensation carbone ne fait pas toujours l’unanimité et je suis également pas totalement convaincu que ce soit la meilleure solution. 

 En effet, ses détracteurs soulignent qu’une telle démarche donne au contraire l’impression que l’on peut continuer à polluer tant que l’on paie. D’après l’ADEME (Agence de la transition écologique), nous dépensons un peu plus d’1 Tonne de CO2 en effectuant 2 vols par an (Paris > Les îles Canaries et Paris > Venise), soit l’équivalent d’un an de chauffage d’un petit logement. 

Nos vacances ont donc un réel impact sur le climat. Cependant il n’est pas envisageable de se priver d’un moment de détente car c’est pour ça qu’on travaille aussi dure 🙂

Alors commençons d’abord par comparer les différents modes de transports et si vous devez vraiment prendre l’avion, voici quelques conseils pour compenser votre empreinte carbone.


1. Quels sont les secrets pour diminuer son impact quand on voyage en avion?

  • Choisir sa compagnie : certaines compagnies aériennes sont plus ou moins responsables en terme de compensation pour votre empreinte carbone. L’organisation non-gouvernementale Atomosfair propose un classement des compagnies aériennes en fonction de leurs émissions de CO2, vous pouvez toujours y jeter un coup d’œil ! 
  • Privilégier les vols directs : c’est souvent plus cher mais faire une ou deux escales sera toujours plus polluant. Le décollage d’un avion est très gourmand dans la consommation de carburant. 
  • Voyagez moins souvent mais plus longtemps : au moins deux semaines pour amortir son empreinte carbone. 
  • Voyagez léger ! Un avion plus léger consomme moins de carburant et vous n’avez probablement pas besoin de 20 kilos pour 2 à 3 semaines, prenez le strict nécessaire. 
L'impact carbone de l'avion

2. Se sensibiliser aux enjeux du réchauffement climatique pour mieux comprendre l’intérêt du voyage éco-responsable?

La fresque du climat est un atelier ludique, créatif et collaboratif pour s’informer sur le réchauffement climatique.

En équipe, vous concevez ensemble “La fresque du climat” via différentes cartes qui établissent des liens de cause à effet.

A la fin de cet atelier, vous échangez sur vos ressentis mais surtout vos actions en faveur de l’environnement.

Et si vous le souhaitez, vous pouvez devenir vous-même animateur et partagez vos connaissances à l’image de l’éco-aventurier Adrien Falewee, auteur et initiateur du Footprint Project.

Cet atelier est testé et approuvé ! Vous pouvez même vous former à distance, tout est expliqué sur leur site

La fresque du climat

3. Une nuit d’hôtel reversée au profit de l’association de votre choix pour un voyage éco-responsable?

C’est possible grâce à Solikend ! Ce dispositif innovant de tourisme solidaire a été imaginé à Biarritz par Yoann Magnin.

Il vous permet d’effectuer une réservation sur le site Solikend dans un hôtel qui s’engage à reverser entièrement la somme à l’association de votre choix.

Alors quel est l’intérêt pour l’hôtelier me direz-vous ? C’est une façon de valoriser l’établissement et son engagement citoyen. Cela peut aussi lui permettre de bénéficier d’une déduction fiscale (30%) afin de couvrir les charges liées à l’occupation des chambres (ménage, linge etc.).

Le site précise qu’il ne s’agit pas d’une marge lucrative pour leur partenaire. 

4. Participez à la reforestation de la planète ? 

Depuis quelques années, les actions pour la reforestation se multiplient et deviennent accessibles en un seul clic.

Avec PurProject, vous participez à la préservation des écosystèmes par l’agroforesterie avec des projets mis en œuvre par et pour les communautés locales.

Le site déploie ses projets sur cinq continents et une carte interactive permet de visualiser “votre forêt”.

Le prix d’un arbre varie en moyenne de 3 à 18 euros en fonction des pays.

Pour d’autres initiatives similaires, consultez également les sites Reforest, EcoTree ou Boomforest.

Pépins Productions quant à eux participent à la végétalisation des milieux urbains.

Reforestation.

5. Prendre soin d’éléphants en Thaïlande lors d’un voyage éco-responsable? 

C’est une expérience incroyable à découvrir avec le Thai Elephant Care à Chang Mai, au Nord de la Thaïlande.

Enfilez votre bleu de travail et filez préparer le petit déjeuner à vos pachydermes préférés.

Au menu ? Un repas à base d’herbes coupées, du riz et des vitamines à base d’épices. Puis, c’est l’heure de la baignade ! Une journée qui vous laissera sans aucun doute des souvenirs impérissables.

Pour d’autres expériences de volontariat, de stages ou de formations durant votre séjour à l’étranger, le site Freepackers est idéal.

Cet organisme qui travaille avec des ONG locales est une mine d’or pour trouver un volontariat. Vous trouverez toutes les expériences des voyageurs qui sont relatés sur leur blog. 

Association soutien aux éléphants

6. Se reconnecter à la nature dans une Tiny House en soutenant le projet de deux amis ?

Marc et Louis ont imaginé un habitat de vacances complètement écologique pour se reconnecter à la nature et profiter des choses simples sans partir au bout du monde !

Pour les aider à développer d’autres projets de tiny house en France, n’hésitez pas à partager les infos avec vos proches ou sur les réseaux.

Ils ont bouclé en mars 2021 une campagne de crowdfunding pour leur projet sur la plateforme Ulule. Ils sont maintenant prêt à développer le concept partout en France.

Vous pouvez également explorer les autres projets solidaires et citoyens sur cette même plateforme

Reconnection avec la nature

7. Donnez une seconde vie à vos savons?

Voici l’idée innovante de l’association lyonnaise Unisoap.

Leur mission ? Recycler les savons utilisés dans les hôtels et permettre à des populations défavorisées en France et à l’étranger l’accès à l’hygiène par le biais d’associations partenaires.

Chaque année, il faut savoir que 950 millions de savons issus des hôtels sont apparement jetés dans le monde…dont 51 millions juste en France.

Une catastrophe environnemental et sanitaire quand on sait que 80 % des virus se transmettent par les mains selon l’OMS. 

Et en plus de participer à la réduction des déchets, ils créent de l’emploi auprès de travailleurs handicapés au sein d’un ESAT (Etablissement ou service d’aide par le travail). 

Recyclage des savons

8. Ramassez des déchets pour pérenniser le voyage éco-responsable?

 “Un Voyage pour la Planète” est le voyage écologique de Landry Routhiau à travers 22 pays européens pour ramasser des déchets plastiques.

A bord de son combi Volkswagen de 1972, cet ancien ingénieur en armement a parcouru 22 000 km et a ramassé 1 Tonne de déchets. Et d’après ses calculs, il a compensé son empreinte carbone et même sauvé un chien.

Vous pouvez vous procurer le récit de ses aventures ici, faire un don à l’association Planète d’Economie et de Consommation Collaborative.

Et si l’histoire de Landry vous inspire, voici des associations qui organisent des collectes de déchets : AREMACS (Association pour le Respect de l’Environnement lors des Manifestations Culturelles et Sportives), Plastic Pickup, Surfrider Foundation Europe, Zéro Waste France, Initiatives océanes etc. 

Ramassage déchets pour un voyage éco-responsable

9. D’autres pistes de réflexions pour la compensation carbone avec le voyage éco-responsable?

  • Marcher ensemble pour un monde solidaire ? Trails d’Oxfam: lutte contre la pauvreté et les inégalités mais ONG qui fait aussi partie de L’Affaire du Siècle.
  • S’immerger dans la culture locale en donnant de votre temps ? Le site Workaway permet de mettre en lien des voyageurs et des locaux. Vous devrez aider environ 5 heures par jour en échange de nourriture et de logement. 
  • Faire de l’écovolontariat en aidant les associations locales de préservation de l’environnement et de la biodiversité; faire du Wwofing (World-Wide Opportunities on Organic farms).
Volontariat pour un voyage éco-responsable.

Alors, cet article vous a inspiré quelques initiatives solidaires et écologiques pour compenser votre empreinte carbone ? On l’espère car chaque petit geste compte !

Finalement, la première étape est de prendre conscience que voyager a un impact sur la planète. Posons-nous les bonnes questions en réfléchissant peut-être à comment voyager autrement et mieux ? 

Compenser son empreinte carbone en s’engageant dans des projets éco-responsables sera l’occasion de faire des rencontres authentiques. Une opportunité de découvrir des personnes qui partagent les mêmes valeurs, dans la lignée d’un tourisme durable et dans le respect des écosystèmes et des populations locales. 

La newsletter sera bientôt disponible. Pour suivre l’actualité d’Echo voyage et les aventures avec les echo locaux, c’est très simple: suivez-moi sur Instagram.

Si vous avez envie d’aller plus loin et d’organiser votre prochain voyage durable et authentique, je vous conseille d’aller lire mon article sur les 8 commandements secrets pour voyager pas cher et durablement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecrire un message
Rejoindre la communauté FB
Rejoindre la communauté IG

Visuel guide Echo Pass

En train d'organiser vos aventures en France ?
Envie d’évasion sans alourdir votre bilan carbone ?

Téléchargez votre guide Echo Pass VIP qui compile des activités
hors des sentiers battus, originales et mémorables !

En savoir plus